Les voltigeurs Les causes des guerres napoléoniennes

Société de reconstitution historique (Suisse)

Napoléon était connu comme un grand homme dans l’histoire de la France ! Il a en effet eu son lot de réalisations pour améliorer la France telle qu’elle était à l’époque.

Mais il faut cependant admettre qu’avec le nom de Napoléon, les images qui viennent rapidement en tête sont celles des batailles et des guerres napoléoniennes. Considéré comme un grand conquérant, il était au centre des conflits qui opposaient la France à d’autres pays de l’Europe entre 1799 et 1815.

Le commencement des affrontements en Europe

Les guerres napoléoniennes tirent leur source dans la révolution française de 1789. En effet, après la révolution, le nouveau gouvernement français n’avait pas le soutien des pays riverains qui étaient en faveur de l’aristocratie. Comme les pays voisins voulaient prendre des mesures pour restaurer l’aristocratie, le gouvernement en place n’a eu d’autres options que de recourir à la force militaire obtenue en appelant chaque homme disponible au service militaire. Le général Bonaparte saisit cette occasion pour briller ; formant une armée de 250.000 hommes dont le but est d’écraser tous les ennemis à travers l’Europe. Alliant vitesse, précision et efficacité, Napoléon a porté la révolution française à travers l’Europe en renversant des monarchies.

La finalité des batailles de Napoléon

Débuté pour protéger le tout nouveau gouvernement français, les guerres napoléoniennes sont devenues des successions de conquêtes sur d’autres pays. Des campagnes qui furent alimentés par des soifs de victoires, qui au final sont lourdement acquises. Considérée comme étant la première guerre totale, les guerres napoléoniennes ont marqué l’Europe et se sont soldés par la défaite de Napoléon Bonaparte le 18 juin 1815, lors de sa défaite finale à la bataille de Waterloo.

Débuté pour protéger le tout nouveau gouvernement français, les guerres napoléoniennes sont devenues des successions de conquêtes sur d’autres pays. Des campagnes qui furent alimentés par des soifs de victoires, qui au final sont lourdement acquises. Considérée comme étant la première guerre totale, les guerres napoléoniennes ont marqué l’Europe et se sont soldés par la défaite de Napoléon Bonaparte le 18 juin 1815, lors de sa défaite finale à la bataille de Waterloo.